Soutenir la participation en loisir des personnes avec des troubles de la mémoire

16 mars 2016


Sophie Éthier, Ph. D., Université Laval, Hélène Carbonneau, Ph. D., Université du Québec à Trois-Rivières,  en collaboration avec Karyne Joseane Bettencourt,  Université du Québec à Trois-Rivières, et Karine Verreault, FQCCL

La participation sociale des aînés atteints de troubles de la mémoire joue un rôle important dans le maintien de leur identité et de leur autonomie, tout en favorisant un sentiment d’appartenance. Cependant, il n’est pas toujours facile pour eux de maintenir une telle participation. Préoccupée par cette situation, la Fédération québécoise des centres communautaires de loisir (FQCCL) a sollicité le Laboratoire en loisir et vie communautaire (LLVC) pour réaliser une étude visant à documenter cette question et à identifier des pistes d'action susceptibles de soutenir la participation des personnes ayant des troubles de la mémoire au sein des centres communautaires de loisir. Une chercheuse de l’Université Laval et une autre de l’UQTR ont fait équipe pour réaliser une étude en partenariat avec la FQCCL avec le soutien financier du Réseau québécois de recherche sur le vieillissement (RQRV). Au total, six rencontres de groupes de discussion focalisées ont été réalisées dans trois régions du Québec. Ces rencontres, auxquelles ont participé 44 personnes, ont permis de comprendre les enjeux autour de cette question.

Pour connaître les résultats de cette étude et les recommandations qui en ont découlé, cliquer ici.