Novembre 2013
Volume 2 - Numéro 6
JQCCL 2013 – Opération réussie!

alt C’est dans l’enthousiasme et la bonne humeur que le personnel et les bénévoles des centres communautaires de loisir ont souligné, de diverses manières, la Journée québécoise des centres communautaires de loisir (JQCCL) le 3 octobre dernier. La distribution de bracelets dans les écoles primaires a notamment connu un vif succès auprès des enfants et a permis aux centres de faire connaître leurs activités. Ceux qui participent au projet WIXX ont évidemment saisi l’occasion pour susciter la participation des jeunes aux rencontres amicales intercentres qui auront lieu dans les prochains mois. 
Les témoignages que nous avons reçus en disent long sur les retombées positives de l’opération visibilité réalisée dans le cadre de la JQCCL, tant pour les enfants que pour les centres :   >



Ça bouge dans les centres communautaires de loisir!

altalt







Près de 50 centres communautaires de loisir (CCL), dans différentes régions du Québec, ont participé, le 26 octobre dernier, à la journée WIXX-CCL organisée pour faire bouger les 9-13 ans. Danse urbaine, zumba, défis stimulants, parcours à obstacles, tag à l’arc, patin à roulettes extrême, escalade, jeux de découverte sportive, jeux coopératifs, les activités proposées dans les centres étaient aussi nombreuses que variées… et totalement gratuites. Les jeunes y ont participé en grand nombre. Un coup d’envoi réussi pour le projet WIXX-CCL qui prendra la forme de rencontres amicales intercentres au cours des prochains mois.
>



Discussion autour de l’action communautaire autonome


Au cours des dernières années, la Fédération québécoise des centres communautaires de loisir et ses membres ont travaillé collectivement afin d’améliorer le financement à la mission, d’obtenir une reconnaissance formelle auprès de certaines instances et de redéfinir les partenariats notamment avec les municipalités. Dans la continuité de ce qui a été accompli jusqu’à maintenant, la Fédération a entrepris cet automne une tournée des régions dans le but de rencontrer les membres des conseils d’administration des centres communautaires de loisir et de discuter avec eux de la place de l’action communautaire autonome dans leur organisation et dans leur prise de décision. Les échanges sont pour le moins enrichissants et suscitent une réflexion sur plusieurs enjeux actuels auxquels sont confrontés les centres communautaires de loisir.

>



Pour une politique montréalaise du sport et du loisir


Lors de la dernière campagne électorale municipale, les centres communautaires de loisir de Montréal se sont mobilisés afin de sensibiliser les candidats des diverses formations politiques à la situation inconfortable dans laquelle ils se trouvent et de présenter des pistes de solution pour l’avenir. Une délégation de représentants de la Fédération québécoise des centres communautaires de loisir et de centres de Montréal a d’abord rencontré certains candidats à la mairie. Puis, pour faire suite à ces rencontres, les centres ont été invités, sur une base individuelle, à interpeller et à rencontrer les candidats de leur arrondissement pour leur faire part de leurs demandes. L’idée étant, évidemment, de transmettre un message commun et de susciter le soutien des élus des arrondissements après les élections.

>



Dialogue interculturel

alt Au Centre communautaire de loisir de la Côte-des-Neiges, certains lundis soirs sortent de l’ordinaire. Immigrants récents et Québécois de toutes cultures se rassemblent pour échanger sur un sujet lié à la culture québécoise, tout simplement pour apprendre et pour mieux connaître leur société. Une belle façon d’ouvrir un dialogue interculturel enrichissant, de créer des ponts, de s’enraciner.
 
Sept ans que les Lundis québécois existent au Centre. Aussi bien dire qu’ils sont devenus une véritable institution. Une longévité qui témoigne sans doute d’un besoin réel, celui d’avoir quelques clés pour comprendre la société dans laquelle on vit. La liste des thèmes abordés au fil des ans démontre à quel point la source est intarissable. Bien sûr, on y trouve quelques incontournables. Difficile de passer à côté de sujets comme le hockey (culte, histoire et règles), le country western (racines d’une culture populaire) ou encore le temps des sucres, une occasion unique de se familiariser avec nos mets traditionnels, de danser sur des airs de musique folklorique… et d’apprendre à jouer de la cuillère!
>



Aventure théâtrale

altLe Centre Loisir Multi-Plus vit depuis 20 ans une belle aventure théâtrale. Une aventure dont il a lui-même été l’incubateur. L’histoire commence à l’automne 1993 alors que des ateliers de théâtre sont offerts dans le cadre de la programmation régulière. Une graine semée un peu par hasard qui a germé et qui a pris racine. La récolte? Métamorphose, une troupe de théâtre amateur aujourd’hui largement reconnue dans le milieu trifluvien pour la qualité de ses productions. On peut dire qu’elle ne fait pas mentir sa devise : faire du théâtre passionnément et brûler les planches!

>



Le Centre du Plateau fait de jeunes heureux

alt

On le sait, les centres communautaires de loisir remuent ciel et terre pour répondre aux besoins des plus défavorisés. Chaque jour, ils font de petits miracles. Leur capacité d’établir des partenariats avec des organismes du milieu et de susciter l’implication d’organisations diverses leur permet bien souvent d’améliorer de façon notable les conditions de vie de dizaines de personnes. Au cours des derniers mois, en travaillant de concert avec des organismes de son arrondissement poursuivant des objectifs similaires aux siens, le Centre du Plateau a par exemple permis à des enfants de manger à leur faim et de fréquenter le camp de jour pendant l’été. Pour tous les collaborateurs, ce sont les résultats qui comptent.

>



Deux recrues à la Fédération
alt

Deux nouvelles venues ont joint les rangs de l’équipe permanente de la Fédération ces dernières semaines. Il s’agit de madame Thomalie Grondin
et de madame Christine Lacroix qui sont toutes deux affectées au projet de déploiement du programme de psychomotricité Le jardin de Pirouette et Cabriole.

 C’est madame Grondin qui est maintenant responsable de notre programme de psychomotricité et qui coordonne le projet destiné à rendre Le jardin de Pirouette et Cabriole accessible dans toutes les régions du Québec. Madame Lacroix agit quant à elle comme soutien dans la mise en œuvre du projet qui peut ainsi bénéficier de son expertise en psychomotricité et en animation. Ensemble, elles constituent une équipe… du tonnerre!

Nous leur souhaitons la bienvenue!
 
>



Vers une stratégie concertée en faveur du développement moteur

Dans le foulée de son projet de déploiement du programme de psychomotricité Le jardin de Pirouette et Cabriole, altla Fédération québécoise des centres communautaires de loisir a intégré, en janvier dernier, le Comité en faveur du développement moteur chez l’enfant de 0 à 9 ans piloté par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, en collaboration avec Québec en Forme. Ce comité réunit des partenaires de tous horizons préoccupés par le fait que les enfants ont de moins en moins l’occasion de bouger et par les répercussions que cette situation engendre sur l’ensemble de leur développement. Ils ont donc pour mandat de définir et de mettre en œuvre une stratégie concertée en faveur du développement moteur chez l’enfant de 0 à 9 ans. De grandes ambitions… mais des attentes réalistes. Petit pas par petit pas…

>



 
SOMMAIRE