Septembre 2013
Volume 2 - Numéro 5
3 octobre 2013 - Journée québécoise des centres communautaires de loisir (JQCCL)

Les centres communautaires de loisir s’apprêtent encore cette année à vivre activement leur Journée et à saisir l’occasion pour se faire voir et se faire entendre. Rappelons en effet que la JQCCL vise à faire connaître l’action des centres, à mettre en valeur leur savoir-faire et à démontrer qu’ils sont des milieux de vie ouverts et accueillants qui offrent de multiples services et activités aux citoyens.
 
La JQCCL 2013 poursuivra, bien sûr, ces objectifs, mais elle aura une couleur particulière. L’opération visibilité s’effectuera plus spécifiquement auprès des jeunes de 9 à 13 ans afin de faire connaître les activités qui auront lieu dans les centres pour eux au cours des semaines qui suivront. >



Un nouveau venu dans l'équipe...

La Fédération québécoise des centres communautaires de loisir accueillait avec plaisir au cours de l’été un nouveau membre parmi son équipe. M. Guy Demers agira à titre de coordonnateur du projet WIXX et travaillera de près avec les centres communautaires afin de préparer la journée WIXX du 26 octobre prochain. Il veillera également, avec la collaboration des centres, à l’organisation et à la mise en œuvre des compétitions interrégionales qui se dérouleront dans les mois suivant cette journée (2013 et 2014).
 
Nous lui souhaitons la bienvenue!
>



Pirouette et Cabriole en tournée

La Fédération québécoise des centres communautaires de loisir s’attaquera au cours des prochains mois au déploiement du programme de psychomotricité Le jardin de Pirouette et Cabriole dans toutes les régions du Québec afin de permettre au plus grand nombre d’enfants possible d’y avoir accès. Ce projet, financé par Québec en Forme, vise des réseaux et surtout des organisations de petite taille qui ne sont pas rejoints par les programmes existants et qui travaillent auprès de populations fragilisées, en situation de pauvreté et de précarité.
 
Les intervenants dans les organismes communautaires famille de même que les animateurs et les animatrices dans les centres de loisir municipaux ne disposent pas toujours des outils nécessaires à la mise en place d’ateliers ou d‘activités de psychomotricité faute de temps pour les concevoir. Il s’agit donc de leur donner accès à un programme clé en main et de leur fournir des outils de base qui leur facilitent la vie de façon à ce qu'ils soient en mesure d’offrir ou d’intégrer à leur programmation des activités psychomotrices structurées en fonction de l’âge des enfants et des habiletés qu’ils doivent acquérir ou développer. >



Être Vert... et en Santé

Le Centre Mgr Marcoux célèbrait cette année son 50e anniversaire. Et il s’est offert un cadeau en prenant un double virage : celui de la préservation de l’environnement et de la promotion de la santé. Rien de moins. Après tout, on n’a pas tous les jours 50 ans. Cette nouvelle orientation est à ce point fondamentale que le volet Vert et en Santé a son existence propre : il constitue un secteur à part entière du Centre, tout comme les loisirs et les cours offerts. La dernière année a donc vu naître plusieurs activités ayant pour but d’améliorer les pratiques du Centre et d’inciter les personnes qui le fréquentent à être plus respectueuses de l’environnement et plus soucieuses de leur santé. Petit pas par petit pas… >



Opération Sous Zéro

L’été est presque terminé. Le cycle des saisons nous ramènera bientôt l’automne, puis l’hiver, sous zéro. Et encore cette année, parce que leur famille n’arrive pas à joindre les deux bouts, des enfants porteront des bottes et des habits de neige trop usés, trop grands ou trop petits, inadéquats. Ils sont très nombreux, dans cette situation, sur l’île de Montréal et ailleurs au Québec. C’est du moins ce que constate Roland Barbier, directeur général du Centre communautaire Hochelaga. Et ça le met dans tous ses états. Voilà pourquoi il a mis sur pied, avec des dizaines de bénévoles, de collaborateurs et de partenaires, Opération Sous Zéro. Depuis dix ans, le Centre distribue aux familles démunies des habits de neige, des bottes, des mitaines, des tuques tout neufs afin que les enfants puissent aller jouer dehors et être au chaud pendant la saison hivernale. Un grand branle-bas qui a lieu à l’automne… et qui se prépare toute l’année. >



Baby-boomers en action
 
Les aînés de tous âges sont nombreux à fréquenter les centres communautaires de loisir. Or, proposer des activités qui intéressent les uns et les autres représente parfois tout un défi. C’est que derrière le vocable personnes aînées, qui laisse croire qu’on s’adresse à un groupe homogène, se cachent maintenant des réalités diverses, des intérêts et des besoins variés. Après tout, trente ans séparent la nouvelle retraitée de 55 ans du grand-père et arrière-grand-père de 85 ans. Il faut donc trouver aussi des façons de joindre les baby-boomers qui ont cessé de travailler, mais qui souhaitent bouger pour conserver leur forme (ou se remettre en forme) et rencontrer des gens. C’est ce que semble avoir réussi le Centre communautaire de loisirs Roussin si l’on en juge par la popularité de son cours de conditionnement physique conçu spécifiquement pour les jeunes retraités actifs. 
 
« Nous avons commencé à offrir notre cours Baby-boomers en action il y a deux ans et nous nous sommes vite rendu compte que ça répondait à un réel besoin. À tel point que nous avons dû ouvrir un 3e groupe cette année. Et nous avons même une liste d’attente », raconte Chantal Coderre, directrice des programmes au Centre. >



 
SOMMAIRE